lundi 1 avril 2013

Grâce aux endorphines, un petit vélo dans la tête

Le vélo, plus on en fait, plus on a envie d'en faire. Cette accoutumance serait liée aux endorphines ou endomorphines, une substance créée dans notre crâne par l'hypophyse lors d'une activité physique intense.

Les endorphines procurent une sensation de bien-être, d'où le goût de "reviens-y" que laisse une bonne sortie à vélo.
Un petit vélo vintage dans la tête

Ce week-end de Pâques - trois jours de repos -, j'en ai profité : une sortie par jour, oh ! pas longue - 40 à 50 kilomètres -, mais avec de bonnes petites accélérations dans les faux-plats. Il ne pleuvait pas, mais le vent de nord-est soufflait assez fort. Sur la piste du polygone de Vincennes, nous circulions la goutte au nez.

De retour à la maison, après la douche, quelle sensation agréable ! Les jambes se détendent.... La sieste est assurée.

Alors merci mesdames les endorphines, merci de nous fabriquer ce petit vélo dans la tête.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire