samedi 19 janvier 2019

Livre : Daniel Pautrat raconte les plus belles histoires du Tour de France

Lors d'un repas, d'anciens footballeurs rémois, dont Raymond Kopa, demandant à Daniel Pautrat de leur raconter les coulisses du Tour de France. Le journaliste qui a côtoyé ou interviewé 44 des 61 vainqueurs du Tour leur parle de l'entraînement à la Vietto, des coups de gueule de Géminiani, de la vie sentimentale étonnante d'Anquetil... Kopa se retourne vers ses amis pour "regretter la monotonie de leur vie de footballeur" : entraînement, voyage en autocar, belote, match, massage, décrassage... "Peu d'anecdotes, rien d'épique".

Daniel Pautrat, dans son livre paru en 2018*, explique les victoires et défaites des champions, tout en pointant ici et là les évolutions de la course (première apparition du camion-balai en 1910, première caravane publicitaire en 1930...). L'auteur souligne combien les temps ont changé : "Un Robic dans le peloton d'aujourd'hui ne pourrait pas obéir aux ordres ni respecter les consignes, il ne concevait le cyclisme qu'à travers l'attaque et le jusqu'auboutisme... (...)".

D. Pautrat a collecté des informations de premier choix : jeune journaliste dans les années 1960, il a rencontré des coureurs du début du XXe siècle comme Eugène Christophe, le "Vieux Gaulois", qui avait débuté en 1903. Ce type de rencontre donne tout son intérêt au livre, loin du énième bouquin sur l'histoire du Tour, écrit à partir de sources de deuxième main.

Grâce à D. Pautrat, je suis remonté aux premiers temps du Tour, que je connais moins que les années "Merckx". Autrement dit, j'ai enrichi ma culture cycliste.

*Daniel Pautrat raconte les plus belles histoires du Tour de France, D. Pautrat, Mareuil éditions, 2018, 222 pages.

samedi 12 janvier 2019

L'anneau cyclable du bois de Vincennes est-il réservé aux cyclistes "sportifs" ?

Sur le plan réglementaire (Code de la route), à ma connaissance, aucun panneau ne précise si la piste est réservée à une certaine catégorie de cyclistes, ni même si elle est interdite à certains usagers, par exemple les pratiquants de rollers. La Réglementation générale des jardins et bois appartenant à la Ville de Paris (article 4) est également muette sur ce point. Toutefois, dans les faits, cet anneau cyclable est fréquenté surtout par les cyclistes "sportifs", sur vélos de course ou VTT. A certains moments, des pelotons de dix à quarante personnes passent à des vitesses assez élevées, parfois 40 km/h. C'est le cas les samedis et dimanches matin, les mercredis après-midi (entraînement des jeunes en clubs cyclistes), les mardi et jeudi en fin de journée (entraînement des adultes après le travail). La présence d'un cycliste "promeneur" (enfant ou adulte) non familiarisé avec les règles de circulation sportive peut présenter un risque pour l'ensemble des usagers : écart ou freinage soudain, non signalisation par le bras d'un changement de direction ou d'un dépassement... Une chute dans ces conditions peut être très grave, pour le promeneur et les cyclistes qui le suivent.

Règles de sécurité à bicyclette
Pour se balader sur cet anneau, il convient donc de s'y rendre plutôt les samedis et dimanches après-midi où la circulation est plus calme. Dans tous les cas, il importe pour la sécurité de tous d'utiliser un vélo entretenu (freins, potence serrée...), de tenir sa droite, de signaler ses changements de direction, d'être toujours en alerte (pas d'écouteurs, d'ailleurs cela est prohibé depuis 2015) et de vérifier visuellement que l'on peut démarrer ou tourner sans danger. Le port d'un casque est recommandé ; j'ai plusieurs fois vu des victimes qui n'en portaient pas, notamment une dame en 2013. Hors de l'anneau, le bois de Vincennes comporte de nombreuses pistes (moins monotones que ce triangle) où la promenade est un plaisir, à condition de circuler à vitesse modérée et de faire attention aux piétons et aux chiens, parfois non tenus en laisse.

Lisez aussi mes autres articles sur le vélo dans le bois de Vincennes

samedi 5 janvier 2019

Cyclisme : le grand anneau cyclable du bois de Vincennes a quarante ans

Les cyclistes tournent sur le circuit du bois de Vincennes dès potron-minet – j'en connais qui donnent leurs premiers coups de pédale à 5 h 30 du matin ! Savent-ils que ce triangle, appelé aussi "piste du polygone", "anneau cyclable" ou "anneau de vitesse" fut aménagé pour en 1979* ?

L'ouvrage trouve son origine dans un plan de remise en valeur du bois de Vincennes conçu en 1976. L'objectif était de réduire les nuisances dues à la circulation automobile, en développant notamment les lieux de promenade.

Première piste trop courte
Auparavant, un anneau cyclable existait, probablement depuis les années 1960. Celui-ci, c'est sûr, était postérieur à 1949, car il ne figure pas sur la carte IGN et une photographie aérienne datées de cette année-là (document 1). Ce premier circuit entourait la plaine de la Faluère**, avec ses terrains de football et de rugby, au sud de l'esplanade du château de Vincennes. Il longeait la route royale de Beauté, la route Dauphine et la route de la Faluère. Cette piste était peu utilisée par les adultes, car trop courte (1,4 km).

En route vers l'anneau. Cyclistes sur l'esplanade
du château de Vincennes, années 1970 (source : Apur).
C'est pourquoi un nouvel anneau fut dessiné, empruntant la route de Bourbon qui grimpe (léger faux-plat) vers le carrefour de la Patte d'Oie. D'une longueur d'environ 3,1 km, ce circuit fut placé "en site propre", séparé de la circulation automobile.

Ainsi, deux anneaux allaient exister : le circuit "seniors" (3,1 km) et le circuit "juniors" (1,4 km), représentés dans le document 2.

En 2017, une pétition fut rédigée pour demander à la mairie de Paris la rénovation du grand circuit. (Le plus petit ne paraît plus emprunté par les cyclistes.)

Pour en savoir plus sur le projet de 1976, consulter Paris projet n° 18.

Lire aussi mes autres articles sur le vélo au bois de Vincennes.

* Jean-Michel Derex, Histoire du bois de Vincennes, éd. L'Harmattan, 2000, p. 263.
** Alexandre Claude Lefebvre de la Faluère fut chargé par Louis XV du reboisement du bois de Vincennes. Son nom figure sur l'obélisque élevé en 1731, commémorant ce reboisement, et situé près de l'anneau cyclable.


Doc. 1. La photo aérienne de 1949, en noir et blanc, sur laquelle aucun anneau cyclable n'apparaît.
A droite, en couleurs, une vue de 2014, avec le grand anneau surligné en jaune (source : IGN).

Anneau cyclable Vincennes
Doc. 2. Le projet de remise en valeur du bois de Vincennes, en 1976,
avec ses circuits cyclables (source : Apur).