samedi 17 novembre 2018

Cyclistes et voitures suiveuses miniatures : des différences d'échelle

Les collectionneurs de petits cyclistes se confrontent parfois cette difficulté lors de la construction d'un diorama : les coureurs ne sont pas à la même échelle que les voitures suiveuses. Exemple type : les cyclistes de marque Salza sont à l'échelle 1/32e, tandis que les véhicules suiveurs Norev, distribués par les éditions Atlas dans les années 2000, sont au 1/43e*. Les cyclistes sont par conséquent légèrement plus grands que les véhicules.

Cyclistes et voiture miniatures 1/43e
Véhicule et cyclistes
d'équipes anciennes Norev.
Norev produisit vers 2000 des petits cyclistes au 1/43e, à l'échelle de ses voitures (photo de catalogue ci-contre), mais en quantité réduite et plutôt comme accessoires des autos. Le fabricant lyonnais concentrait sa production sur les véhicules et non les cyclistes. Dans les années 1970-1976, il avait lancé des coffrets à la gloire du cyclisme, en plastique puis en métal. Dans ces coffrets, toutefois, les cyclistes était des Cofalu qui, bien que de petits modèles, étaint proches du 1/32e, alors que le véhicule était au 1/43e (photo avec la 504 jaune).

De son côté, Salza, spécialiste du cycliste, avait réalisé des véhicules en métal à l'échelle de ses coureurs. Pour respecter les proportions, les coureurs Salza devraient donc être disposés avec des véhicules de même marque, sauf à jouer, lors d'une prise de vue photographique, sur les perspectives.

Notons enfin qu'un fabricant espagnol, Manuel Sotorres, conçut aussi des véhicules de courses cyclistes à l'échelle 1/32, dont une Jeep copie d'un modèle Salza.

* Cette échelle fait autorité depuis que l'Anglais Hornby a construit des autos pour accompagner les décors de ses trains conçus à l'échelle zéro. 

Cyclistes miniatures
Véhicules Salza au 1/32e comme les coureurs.
Cyclistes Cofalu et voiture Norev
Coffret Norev : la 504 est trop petite !


La Vuelta miniature Sotorres
Voitures fabriquées par Sotorres,
à l'échelle des cyclistes (1/32e).
Lire aussi : Comment étaient vendus les petits cyclistes Salza

dimanche 11 novembre 2018

La Première Guerre mondiale, coup de frein pour les coureurs cyclistes

Hourlier, Faber, Lapize, Engel, Comès, Friol, Frank Henri... et bien d'autres coursiers furent tués lors de la guerre de 1914-1918. "Hélas ! à la reprise des vélodromes, combien d'entre-nous auront disparu qui étaient la gloire de notre sport ?", prédisait Lucien Georges Mazan dit "Petit-Breton" en mars 1917 dans le magazine de sport La Vie au grand air. Le vainqueur du Tour de France en 1907 et 1908 décèdera d'un accident de la circulation sur le front, en tant qu'automobiliste militaire, en décembre 1917.

Le Belge Thys, vainqueur
de Paris-Tours 1917.
Durant la Grande Guerre, en France, quelques épreuves assez importantes eurent lieu à partir du Paris-Orléans de 1915 : Tours-Paris, Paris-Tours, Le Mont-Saint-Michel-Paris, Trouville-Paris... L'Espagne, la Hollande et la Suisse continuèrent les compétitions, ainsi que l'Italie. L'arrivée du Tour de Lombardie 1917 "sortit de l'ordinaire", observe Jean Durry dans La Véridique histoire des géants de la route : "cinq hommes au sprint ; Thys se couche sur le permissionnaire Pélissier, qui n'a plus de freins : ils s'enchevêtrent et passent la ligne à plat ventre – le cas doit être à peu près unique ; le juge classe Thys vainqueur."

"Lorsque la paix arrivera, tous seront si contents de vivre sans contrainte, sans arrière-pensée que tout semblera simple et facile, pensait Petit-Breton, en 1917. Le cyclisme connaîtra alors une période heureuse et brillante".

Lire l'article "Quelle est l'influence de la guerre sur la forme?", paru dans La Vie au grand air en mars 1917.

La guerre frappe les coureurs.
Extrait de La Prodigieuse Epopée du Tour de France,
Y. Duval, S. Ardan et M. Hardy, 1973.

samedi 10 novembre 2018

Bidons cyclistes vintage à prix d'or sur eBay - novembre 2018

La cote des bidons anciens pour vélos continue de progresser. Quelques prix record, relevés en novembre 2018 :
- 251 euros pour un bidon en tôle marqué Ovomaltine ;
- 208 euros pour un Gios (fabriqué par Marista), état neuf, issu d'un ancien stock ;
Cote des bidons vintage
Bidon Ovomaltine vendu 251 euros.
- 201 euros pour un autre, semblable, des années 30, aux couleurs du café Sanka ;
- 80 euros pour un Evian-Tour de France (fabriqué par T.A.) des années 60, sans pipette ;
- 40 euros pour un Contrex (fabriqué par T.A.) des années 70.
Un porte-bidon double, de marque VW, a aussi changé de main pour 96 euros.

Cote des bidons vintage
Bidon Gios vendu 185 euros.
Cote des bidons vintage
Bidon Sanka vendu 201 euros.

Cote des bidons vintage
Bidon Evian vendu 80 euros.
Cote des bidons vintage
Bidon Contrex vendu 40 euros.

Cote des bidons vintage
Porte-bidon double vendu 96 euros.


samedi 3 novembre 2018

Un maillot rose d'Anquetil vendu 4.083 euros

Maillot du Giro 1961
Maillot d'Anquetil, Giro 1961.
Marque Tirroni, taille 2.
Des objets de collection sur le cyclisme ont été vendus aux enchères à l'Hôtel Drouot, à Paris, le 13 octobre 2018, par le commissaire-priseur Olivier Coutau-Bégarie. Parmi ces pièces, plusieurs maillots dont :
- un maillot rose du Giro 1961 porté par Anquetil, vendu 4.083 euros* ; 
- un maillot Helyett d'André Darrigade vendu 1.531 euros* ;
- un maillot à pois de Mariano Martinez, porté sur le Tour de France 1979, vendu 1.085 euros*.

Un vélo Gitane offert en 1980 par Bernard Hinault et Bernard Tapie à Michel Platini a été adjugé pour 1.786 euros*.

Un vélo "L'Auto", jaune, utilisé sur le Tour de France dans les années 1930, estimé entre 12.000 et 15.000 euros, n'a pas trouvé preneur. 


Vente aux enchères d'objets cyclistes
Vélo L'Auto des années 1930-1936.
"Seulement quelques exemplaires connus",
précisait le catalogue. 
* Avec frais.

Vélo Gitane offert à Michel Platini.

samedi 20 octobre 2018

Presse : le vélo de route a redémarré en 2017

En 2017, après la baisse de 2016, les grands magazines de vélo ont vu leurs ventes augmenter en diffusion France payée (abonnements et ventes au numéro), selon l'ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias). Seul Vélo tout terrain régresse.