dimanche 24 mars 2013

Mon vélo vintage Rando-Cycles

Alors que j'arrivais à sa hauteur, un copain cycliste a comparé ma randonneuse Rando-Cycles à un appareil de plomberie. Il est vrai que les porte-bagages avant et arrière en inox, bien astiqués, brillent sous le soleil ; on dirait des appareils de robinetterie neufs.


Comme la fée du logis, j'adore faire luire ces pièces ! Autre point commun avec les articles de plomberie, le cadre est peint en vert clair moucheté de vert foncé, coloris à la mode dans les années 1990. Cela évoque les accessoires de plomberie galvanisées ou les boîtes à fricot de chantier en acier vitrifié.

J'ai reçu cette jolie randonneuse d'un cyclotouriste de 90 ans, qui avait mis fin à ses sorties dominicales. Il est vrai qu'à partir d'un certain âge, circuler à vélo, même à allure modérée, devient dangereux.

Double système de freins
Plusieurs modifications ont été entreprises avec l'aide de mon père : remplacement du cintre "cornes de vache" par un guidon de course, installation d'un double système de freins (manettes aux cocottes et freins de cyclo-cross), pneus Schwalbe Marathon de 28 pouces, mise en place d'un compteur à 5 euros (LIDL), cale-pieds sans courroies.

Utilisation : quand il pleut (garde-boue) ou le matin tôt quand il fait encore nuit (dynamo Union). Je n'utilise pas les sacoches, réservées au pique-nique.
Sensations : confort, bonne tenue de route. 
Braquets : plateaux de 46, 38, 26 ; pignons de 30, 26, 23, 19, 18, 16, 15.

1 commentaire :

  1. En fait de plomberie, je me souviens d'avoir parlé de vélo en peau de lavabo ou peau de baignoire, surpris de découvrir dans cette randonneuse une étonnante esthétique de sanitaire ! :)

    Cheers

    Moustache

    RépondreSupprimer