dimanche 17 mars 2013

Sécurité : un bruit de roue, arrête-ton vélo !

A vélo, on ne badine pas avec la sécurité. Ce matin à 7 h 30, la ville dormait et le ciel était chargé. Cela ne m'a pas empêché de faire ma sortie à vélo.

Vu le bulletin météorologique de la veille - averses matinales - , je me suis donné le choix : soit sur la randonneuse avec garde-boue et pneus de 25 mm, soit sur le VTT. Allez, va pour le VTT amphibie. L'avantage avec ce vélo, c'est qu'on a l'impression qu'on peut sortir par tous les temps, surtout sous la pluie : gros pneus pour la tenue de route et pour la réduction du risque de crevaison, freins à disque hydraulique pour la sécurité. Je préserve ainsi mes vélos de course vintage.

Le mécano vérifie toujours
le serrage des roues.
A peine parti, les premières gouttes sont tombées. Je dépassais un groupe de cyclotouristes saint-mauriens - hommes et femmes de 40 à 60 ans, des acharnés du dimanche matin -, lorsque l'averse nous a frappés. Feu rouge : halte ! Au freinage, étrange sensation due à la roue avant qui fait "toc". Feu vert : je repars, rejoint par les cyclotouristes. Mais non : je ne prends par leur roue ; la prudence m'impose de vérifier ce "toc" (trouble obsédant le cycliste).

Roue desserrée
A côté de moi, deux autres pédards ont fait halte pour revêtir leurs imperméables et se demandent s'ils ne vont pas faire demi-tour vu ce qu'il tombe. J'ai bien fait de m'arrêter : ma roue n'était pas serrée. Après la visite de révision chez le marchand de cycles, j'avais enfourné le vélo dans ma voiture, roue avant démontée. J'avais remisé ensuite le vélo sans resserrer ladite roue.

De cette expérience, deux leçons : un, avant ta sortie, vérifie le serrage des roues ; deux, si tu entends un bruit anormal, arrête-toi dès que possible.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire