mercredi 7 décembre 2016

Air pollué : ni vélo, ni footing

La période de forte pollution actuelle, en particulier à Paris, m'incite à rester à l'abri. Pas "dans les roues", mais à l'intérieur (maison, bureau...). Est-ce psychologique ? l'air francilien me paraît peu respirable depuis deux jours. Je n'ai ni envie de monter sur le vélo, ni de courir à pied.

Le nuage gris qu'affichent les applications Itinér'air et Plume Air Report réfrènent mes ardeurs de coureur.

La solution serait-elle le home-trainer, à l'intérieur... avec ventilateur ? Bof.

Lire aussi : Cyclistes, le printemps est là... la pollution aussi

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire