samedi 24 décembre 2016

Du chocolat pour les cyclistes

J'aime rapprocher les mots autour du vélo. Aujourd'hui, je marie "chocolat" et "cyclisme". Sur le plan de la santé, ils font bon ménage, comme le souligne une étude anglaise : les cyclistes ayant mangé du chocolat noir ont une moindre consommation d’oxygène et couvrent une plus grande distance sur un temps donné, pour un effort d’intensité modérée, que ceux qui ont consommé du chocolat blanc. Les scientifiques attribuent cet écart bénéfique non pas à l'apport calorique fourni par le chocolat, mais à la présence d'un flavonoïde (antioxydant) dans le chocolat noir, l'épicatéchine. Pour le test, réalisé sur deux semaines, les sportifs - des amateurs - ont ingéré 40 grammes par jour de chocolat noir.

Le chocolat Hueso,
vous connaissez ?
Dans le domaine publicitaire, le cyclisme professionnel entretient des relations de longue date avec le chocolat. Le maillot du meilleur grimpeur, au Tour de France, a été sponsorisé par le chocolatier Poulain. Depuis 1975, le coureur porte un maillot blanc à pois rouges, motifs inspirés du maillot du pistard Henri Lemoine. (Notons que Robert Oubron, champion de cyclo-cross dans les années 1940, portait aussi un maillot à pois.)

Quelques fabricants de chocolat ont aussi sponsorisé certaines équipes : Mars (équipe belge), Hueso (équipe espagnole), Zahor (idem)... Il s'agissait souvent de chocolat au lait.


Pour flinguer dans les bosses : 40 grammes
de chocolat noir par jour .


Lucien Van Impe,
le maillot à pois en 1975.
Faites comme Joop, mangez du Mars !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire