dimanche 8 mai 2016

Cyclistes, anticipez la crevaison !

Ce matin encore, j'ai joué le cycliste saint-bernard. En guise de tonnelet de rhum, ma pompe à vélo (une bonne vieille Zéfal Compétition taille 2). Sur le bord de la route, un cycliste levait le bras : il venait de percer sa chambre à air par pincement dans un nid de poule. L'imprévoyant n'avait ni pompe, ni chambre à air.

Robic a crevé. Tour de France 1948.
J'ai regonflé sa chambre, puis l'ai accompagné (en regonflant tous les deux kilomètres) non loin de chez lui. Remerciements, etc.

Cet exemple nous rappelle qu'il est impératif d'emporter le minimum de matériel de réparation :
- une ou deux chambres à air à la bonne taille et avec une valve adaptée à la jante ;
- des démonte-pneus ;
- une pompe en état de fonctionnement, adaptée à la valve.
Mon canif Esso, pour retirer
des silex des chambres à air.

On peut aussi ajouter :
- quelques pièces de caoutchouc (des Rustines, par ex.), plus du papier de verre pour nettoyer l'emplacement et un tube de dissolution (dans un sachet hermétique) ;
- un canif pour retirer les morceaux de silex souvent à l'origine des crevaisons (photo) ;
- une pièce de tissu pour nettoyer le fond du pneu et déposer ses outils durant la réparation.

Le tout se range dans la sacoche de selle.

Lire aussi : Pensez à votre nécessaire anticrevaison pour vélo

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire