samedi 9 novembre 2013

Le cycliste peste contre les dépôts sauvages d'ordures

Cyclistes, si vous circulez entre Lésigny et Pontault-Combault (Seine-et-Marne) et que vous êtes pris d'une envie pressante, vous disposez désormais, au bord de la route, de toilettes en plein air. A la sortie d'un virage, en lisière de forêt, une cuvette isolée attend le visiteur (photo, avec ma randonneuse)...

Amende de 150 euros
Des toilettes en pleine nature pour cycliste ?
Non, un dépôt d'ordures.
Non, cet élément n'a pas été installé pour notre confort par les services de voirie : il s'agit d'un dépôt sauvage d'ordures, infraction prévue par l'article R. 632-1 du Code pénal et punie d'une amende de 150 euros au plus (contravention de 2e classe).

Combien d'immondices - bouteilles, sacs en plastique...- bordent les routes de campagne, gâchant en partie nos virées à vélo. Comme vous certainement, je peste contre ces pratiques contre lesquelles il est difficile de mettre fin.

Ce matin, j'ai également râlé en constatant comment certains automobilistes nous coupent la route aux ronds-points.

Durée de vie d'une bouteille en verre : 4.000 ans !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire