samedi 18 mai 2013

Vêtements cyclistes de pluie vintage

En ces jours de pluie, c'est l'occasion de parler des vêtements imperméables pour cyclistes. Si vous roulez "vintage", le choix est restreint et la protection peu efficace.


Eddy Merckx, 15 mars 1971, Paris-Nice.
En imperméable et couvre-chaussures.
Vous pouvez revêtir un coupe-vent de type K-Way avec bandes latérales ajourées ou l'imperméable de coursier transparent - qui laisse apparaître le dossard  -, appelé "bâche". Ces protections ne comportent pas de poches. Par-dessous, le maillot de cycliste est donc de rigueur.

Sur la tête ? Casquette de toile avec visière baissée devant pour protéger les yeux des gouttes d'eau. Pas de lunettes : ce n'est pas vintage !

De toute façon, au bout de vingt minutes, vous serez aussi mouillé dessous que dehors. C'est comme cela qu'on roulait il y a quarante ans.

Autocollant publicitaire pour le "Kangourak" Salik,
avec E. Merckx.

E. Merckx sous la pluie froide, 1973.
H. Van Springel sous la pluie
en Belgique, 1973.
Couvre-chaussures cyclistes, 1973.





Avez-vous la casquette K-Way ? Publicité de 1981.



Tenue K-Way 1982.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire