samedi 12 mars 2016

Vocabulaire cycliste : le pluriel des noms et adjectifs liés au vélo

A l'occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie, interrogeons-nous : écrit-on des "cale-pieds", des "cales-pieds" ou des "cales-pied" ? Le vocabulaire du cycliste compte plusieurs noms composés, ce qui pose parfois quelques difficultés lorsqu'on les écrit au pluriel.

Tirée du dictionnaire Le Petit Robert, voici une sélection de ces noms correctement orthographiés :
- des arrache-clous ;
- des arrache-moyeux ;
- des cale-pieds ;
- des contre-attaques ;
- des démonte-pneus ;
- des garde-boue ou garde-boues, selon "Les rectifications de l'orthographe" admises par l'Académie française en 1990 ;
- des lieudits ou lieux-dits (les cyclistes en traversent souvent) ;
- des porte-bagages ;
- des porte-bidons ;
- des ronds-points.

Les cale-pieds serrés, Eddy Merckx
plaçait de belles contre-attaques.
Quelques explications. Dans Le Bon Usage, Grévisse précise : "Dans les noms composés, les noms et les adjectifs peuvent seuls prendre la marque du pluriel." Toutefois, ajoute-t-il, si le second nom est complément "déterminatif" sans préposition, seul le premier nom varie. Ex. : le vélo en carbone d'aujourd'hui est à des années-lumière des draisiennes du XIXe siècle. Les autres éléments (verbes, prépositions, adverbes, pronoms) d'un nom composé sont invariables.

Hormis les noms composés, le pluriel de certains adjectifs n'est pas toujours aisé. On écrit par exemple des vélos tout-terrains. Se pose aussi la question de l'accord (ou non) de l'adjectif "arrière" ou "avant" avec un nom au pluriel. Ces adjectifs sont invariables : on écrit les poches arrière du maillot et les freins avant du vélo.

Lire également : Achtung bicyclette, une expression datant de l'Occupation

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire