vendredi 12 juin 2015

Vous roulez à vélo avec des vétérans ? Pensez à Mencius

Si vous dépassez un cycliste plus âgé que vous - Robert Marchand, par exemple -, pensez aux paroles de Mencius, disciple de Confucius : "Marcher [rouler] lentement derrière ceux qui sont plus âgés que nous, cela s’appelle les respecter ; marcher [rouler] vite et les devancer, cela s’appelle leur manquer de respect. Marcher [rouler] lentement, est-ce une chose impossible à quelqu'un ? Non, c’est ce que beaucoup ne veulent pas le faire."

En pratique, vous vous refusez de sucer la roue d'un cyclard cacochyme, c'est-à-dire profiter de la protection qu'il vous offre contre le vent. Vous avez raison, c'est une règle de savoir-vivre. Mais lorsque vous le dépassez, restez courtois : saluez-le. Il ne vous répond pas ? Il est peut-être dur d'oreille...

Si l'ancien vous paraît sympathique, conversez quelques minutes avec lui, cela lui fera certainement plaisir. Enfin, alors que vous le dépassez, souvenez-vous : il a peut-être été jadis très fort.

Lire aussi :

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire