lundi 10 novembre 2014

La veste cycliste vintage d'hiver

Dans les années 1970-1980, par temps froid, les cyclistes se couvraient d'un blouson ou veste spécifique en acrylique : deux poches arrière à fermeture à glissière ; une fermeture devant ; souvent un empiècement de couleur différente en nylon sur les épaules, le devant et les manches ; des poignets, un col et un élastique à la taille en tricot, parfois décoré du liseré arc-en-ciel.

Veste cycliste vintage Décathlon, avec tricot
"champion du monde" et écusson Huret (rajouté).
Ces vêtements d'entraînement étaient fabriqués en Belgique, en Italie (Santini, par ex.) ou en France (Décathlon, par ex.).

Ces blousons bicolores sont aujourd'hui assez rares dans les pelotons ; seuls des pépés, des promeneurs du dimanche ou des passionnés de vélo vintage les portent.

On en trouve sur les sites Web de ventes d'occasion (eBay, Le Bon Coin, Troc vélo...) ou dans les friperies. Compter 20 à 50 euros selon l'état.

Ces vêtements peuvent être décorés d'écussons de vos marques préférées. Par exemple, j'ai cousu sur une de mes vestes un écusson "Huret course" acheté sur eBay.

Vestes cyclistes chez
Omaya Vintage, à Paris.
Comparés aux vestes d'hiver actuelles, ces blousons présentent trois inconvénients : ils sont peu aérodynamiques - effet "blousant" - ; les poches sont assez petites  ; le tissu est moyennement respirant. Mais pour une allure vintage, ce vêtement s'impose, tout autant que la casquette d'hiver dite "belge".
Veste cycliste vintage belge, sans marque.
Veste cycliste vintage avec poches arrière,
de marque Santini (Italie).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire