lundi 30 juin 2014

Anjou Vélo Vintage 2014 : Pierre Tosi met le feu aux poudres sur le critérium

Sous une pluie battante, samedi 28 juin 2014, à Saumur, l'Anjou Vélo Vintage a organisé son premier critérium des champions. Pour cette course cycliste, une vingtaine d'anciens coureurs professionnels et d'invités spéciaux ont pris le départ.


Anjou Vélo Vintage 2014 : les coursiers
attendent le départ du critérium protégés de la pluie.
Deux générations étaient rassemblées. Parmi les vétérans, certains arboraient leurs maillots des années 1970, dont Pierre Tosi (Gitane-Frigécrème), Roland Berland (Bic) et Régis Delépine (Gan-Mercier). Chez les plus jeunes, de la génération "carbone", David Moncoutier, Stéphane Bonsergent, Sébastien Duret et Éric Berthou montaient également des cycles en acier. Un circuit de 900 mètres était à parcourir 10 fois sur les bords de Loire, avec, à l'arrivée, un vent de face et une légère bosse.

Pierre Tosi pose une mine au critérium des
champions,à l'Anjou Vélo Vintage 2014.
Se faisant discret les premiers tours, Pierre Tosi est revenu de l'arrière. A 64 ans, le vivace Pierrot a placé sa grande silhouette (1,88 mètre) en tête de la course, posant une mine comme à l'époque des courses de kermesses en Belgique. Survolté par les encouragements des spectateurs, l'ancien coureur de chez Gitane a mis le feu aux poudres, malgré les trombes d'eau, deux tours avant la fin.

Pierre Tosi sous les feux des
projecteurs, à l'Anjou Vélo Vintage.
Sur la dernière ligne droite, dans le sillage du Derny ouvrant la course en crachotant, Pierre Tosi avait la banderole d'arrivée en ligne de mire. La meute survoltée, emmenée par les plus jeunes, a néanmoins mis toute son énergie pour revenir et doubler le coureur au maillot bleu et rouge à 20 mètres de l'arrivée.

Qu'importe, M. Tosi, qui a fait "quatre", a démontré que, pratiqué régulièrement, le vélo conserve.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire