jeudi 3 avril 2014

Rouler de bon matin à vélo sur du bitume : quel spectacle !

Voici un plaisir on ne peut plus simple : rouler à vélo sur une belle petite route de campagne. Le lever de soleil, le chant des oiseaux, les parfums de la forêt, tout cela nous est offert. A la différence des automobilistes, nous autres, cyclistes, nous avons aussi le loisir d'observer la chaussée.

Une belle route pour cyclistes,
au lever du jour. Bois de Vincennes.
Le bitume, qui recouvre les routes françaises depuis l'après-guerre, en remplacement du goudron, revêt bien des couleurs et des consistances. Il va du noir foncé au rose pâle, en passant par le gris. Le bitume peut être lisse sur certaines parties - quel plaisir de tirer du braquet sur ce ruban - ou granuleux d'autres portions.

La chaussée est parfois marquée par des cadavres d'animaux écrasés : oiseaux, hérissons, grenouilles, salamandres, serpents...

Dans tous les cas, évitons les bords qui ont recueillis les graviers et silex balayés par les autos - ennemis des boyaux et des pneus. Attention aussi aux trous, surtout en fin d'hiver, que la voirie n'a pas encore rebouchés.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire