mardi 21 janvier 2014

Les épaves de vélos vintage se raréfient

Cadre désossé, vieilles roues qui traînent près des "encombrants", pneus posés contre un mur... Dans la rue, il m'arrive parfois de tomber sur ces objets, parfois vintage, qui nous tendent la main. Des res derelictae ou choses abandonnées, comme un juriste les qualifierait.

Epave de vélo. Quel destin ?
Seulement, il faut arriver au bon moment pour les ramasser, car la concurrence est vive. Le soir des encombrants, des récupérateurs de ferraille tournent en camionnette. De jours, dans certaines villes comme Paris, des brigades spécifiques avec fonctionnaire de police et employés communaux chargent les vélos déclarés comme "épave". Quel que soit l'état du vélo, les agents de la ville sont tenus de couper le cadre pour que personne ne l'utilise ensuite. Quel gâchis !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire