dimanche 17 avril 2016

Et si nous créions la Fédération française des cyclistes en colère ?

Broum, broum. Je viens d'assister au passage des motards en colère. Motif de la manifestation : le refus de l'instauration d'un contrôle technique en cas de vente du deux-roues. Quel boucan ! Quelle fumée ! Ces gens-là - des milliers - savent se faire entendre.


Imaginez un peloton de cyclistes en colère : cling ! cling !
Nous aussi, les cyclistes, nous pourrions manifester. Imaginez un peloton de milliers de cyclards qui feraient tinter leurs sonnettes : cling ! cling ! Nous sonnerions moins fort que les motards. Côté senteurs, nous serions aussi plus discrets : pas de fumées d'échappement, juste une effluve d'embrocation. Nous aurions, pour nous faire remarquer, les couleurs criardes de nos maillots, plus voyantes que le cuir noir des motocyclistes.

Mais manifester contre quoi, au fait ? Les automobilistes qui téléphonent en conduisant ? Les camionneurs qui nous frôlent ? Les cyclistes qui roulent avec des écouteurs ? Etc.

Pour un cycliste, il y a tant de raisons de râler. Mais une seule manière de le faire efficacement : en se rassemblant, comme les motards. En créant la Fédération française des cyclistes en colère (FFCC).

1 commentaire :

  1. Nous pourrions aussi créer la Fédération internationale (Soyons ambitieux) des cyclistes heureux car il y a aussi bien des raisons de se réjouir à vélo et vous nous en donnez beaucoup sur votre blog. Bien amicalement

    RépondreSupprimer